Page des Mathématiques
des classes MP*1 & MP*2

Instructions pour le bon déroulement des colles de Mathématiques en MP*1 et MP*2

Bonjour et merci d'avoir accepté d'interroger cette année en MP*.

Voici les instructions pour le déroulement des colles de Mathématiques dans ces classes.
  1. Les colles se déroulent 3 par 3 pendant une heure (sauf avec François Moulin avec qui les élèves passent un par un toutes les 30 minutes après 30 minutes de préparation).
  2. L'essentiel de la colle consiste en la résolution d'exercices portant prioritairement sur le programme de la semaine. Il convient de commencer systématiquement la colle par un exercice relativement élémentaire dans le style des exercices posés à l'oral du Concours Mines-Ponts (application plus ou moins directe du cours ne nécessitant en principe aucune indication de la part de l'interrogateur).
    Il est essentiel que les élèves soient capables de mobiliser rapidement leurs connaissances de cours et les méthodes qu'ils ont acquises pour résoudre promptement ces questions.
    Dans un second temps, passez à un exercice nécessitant davantage d'autonomie de la part de l'élève. Si le premier exercice n'est pas résolu au bout de 30 minutes, il convient de couper court et de passer à la suite.
  3. Profitez de toute occasion pour vérifier la solidité de l'apprentissage du cours par les élèves : demandez les énoncés précis des théorèmes qu'ils invoquent, éventuellement les idées de démonstration. N'hésitez pas à renvoyer un élève ignorant visiblement son cours et/ou à le sanctionner par une note largement en-dessous de la moyenne.
  4. Mettez fin aux exercices cinq minutes avant la fin de la colle, de façon à pouvoir faire un bilan avec l'élève du déroulement de son interrogation et lui suggérer des pistes pour progresser, tant dans l'apprentissage de la discipline que dans la gestion de l'épreuve orale. Communiquez à l'élève une indication de sa note avant de lui donner congé. Veillez à lâcher les élèves à l'heure : certains élèves peuvent avoir des cours derrière.
  5. Bien cordialement,

    C. de Pazzis et F. Moulin